DÉFORESTATION IMPORTÉE : AUX ACTES !

DÉFORESTATION IMPORTÉE : AUX ACTES !

Date :

Chaque année, la France importe des millions de tonnes de matières premières et de biens qui contribuent à la déforestation. C’est le cas d’une partie du soja sud-américain, dont la culture contribue indirectement à la destruction l’Amazonie et plus directement à celles d’autres écosystèmes comme le Cerrado ou le Gran Chaco.

 

Depuis la vive émotion suscitée à juste titre par les images des incendies en août 2019, Emmanuel Macron et son gouvernement ont beaucoup communiqué sur les ravages de ces importations et sur la nécessité d’y mettre un terme. Mais concrètement, rien n'a changé. Malgré ces discours et l’adoption en 2018 d’une stratégie nationale de lutte contre la déforestation importée (SNDI), des cargos remplis de soja en provenance de régions déforestées continuent d’affluer dans les ports français. Ainsi, en 2020, la France a importé plus de deux millions de tonnes de soja brésilien, sans aucune garantie que celui-ci n’ait pas contribué à la déforestation.

 

C’est pour mettre un terme à la déforestation importée que nous sommes une nouvelle fois entrés en action aujourd’hui : nos activistes bloquent en ce moment même le principal entrepôt de stockage de soja du port de Saint-Nazaire. Cette action ouvre une longue séquence de mobilisations et de communication dont l’objectif est de mettre la déforestation importée au cœur de l’actualité estivale pour faire pression sur Emmanuel Macron et son gouvernement afin que cesse la déforestation importée.

 

On a donc besoin de vous pour prolonger l'action de nos activistes et agir à nos côtés pour mettre le gouvernement face à ses responsabilités !

 

Signez la pétition visant à mettre un terme à la déforestation importée : https://www.greenpeace.fr/deforestation-action/